Tournai : Logan et Dylan Lefebvre (19 ans) sont les victimes de l’agression de la Grand-Place

Sudpresse fait de cette information son exclusivité du jour

Sudpresse fait de cette information son exclusivité du jour

Les photos des visages de Dylan et Logan Lefebvre sont impressionnantes. Elles résument à elles seules la violence de l’agression dont ont été victimes les jumeaux dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 mars 2015 sur la Grand-Place de Tournai. Logan et Dylan sont âgés de 19 ans. Leur père s’est confié ce jeudi 12 mars 2015 dans les colonnes de Sudpresse. Ce sont de véritables fous furieux qui ont lacéré avec des cutters les visages des deux frères. Dylan n’a pu sortir de la clinique que mardi, choqué et défiguré comme son frère.

LE PAPA : « VU L’ENDROIT DES COUPS, ILS ONT CHERCHÉ À TUER »

” Vous vous rendez compte, on aurait pu perdre les deux “, a déclaré Marc Lefebvre, le père des jumeaux agressés sauvagement sur la Grand-Place à nos confrères de Sudpresse. “Je suis en colère, furieux même, de ce qu’on a fait à mes fils. Gare si je retrouve ceux qui leur ont fait ça “.

Logan a aussi dû recevoir 8 points de suture au-dessus de la paupière et quatre points dans l’oreille, deux autres endroits touchés.
Dylan, lui, porte trois balafres parallèles impressionnantes sur la tempe. Selon son papa, le jeune homme est passé par la petite porte. «Son artère temporale a été sectionnée. Il a perdu beaucoup de sang sur la table d’opération. Le médecin lui a même dit : « Je ne sais pas comment tu as fait pour rester lucide. Il a 23 points de suture. »



Les deux jeunes se trouvaient sur la Grand-Place de Tournai quand ils ont été agressés samedi vers 3h du matin. Dylan avait travaillé
dans un restaurant du centre-ville jusqu’à minuit environ. C’est à cette heure-là que son frère Logan a quitté la maison familiale de
Froyennes pour le rejoindre. «Ils allaient boire un verre ensemble après le boulot », raconte leur papa.

«À 2h30, je leur ai téléphoné pour voir à quelle heure je pouvais les reprendre et ils m’ont dit qu’ils s’amusaient bien et qu’ils allaient encore rester ».

Les jumeaux blessés se sont réfugiés dans un café de la Grand-Place, non loin de l’église Saint-Quentin.
Tous deux avaient la tête en sang. Les témoins ont aussitôt appelé les secours qui ont pris en charge les blessés et les ont transportés à La Dorcas. La police est arrivée sur les lieux dans la foulée et une enquête a aussitôt été ouverte.

Le papa des deux victimes a refusé d’évoquer le moindre élément concernant l’enquête avec la journaliste de Sudpresse « pour ne pas risquer de la compromettre », le Parquet a donné quelques éléments concernant cette violente altercation.

Selon le substitut du Procureur du Roi, Frédéric Bariseau, la police disposerait d’éléments qui incrimineraient des gens du voyage. Les agresseurs présumés des jumeaux sont semble-t-il toujours en fuite.

Comments

comments