Péruwelz : la Herseautoise inoccupée depuis trop longtemps sera transformée en centre d’hébergement pour prostituées

La Herseautoise est en stand-by depuis trop longtemps selon Dodo

La Herseautoise est en stand-by depuis trop longtemps selon Dodo

Il y a des projets qui mettent beaucoup de temps à aboutir. C’est incontestablement le cas du projet de regrouper à La Herseautoise à Péruwelz les services de la Ville et du CPAS. Au départ, l’ancien site industriel devait abriter les locaux du CPAS et de la police. Mais, ce projet a été modifié pour un rapprochement services de la Ville et CPAS. Faute de moyen, ce projet est également resté dans les cartons. Dodo La Saumure, homme d’affaires tournaisien, qui a déjà investi à Péruwelz dans le passé serait prêt à acheter ce bâtiment. Il envisage de le transformer en centre d’hébergement pour ses “filles”.

“La Herseautoise” est installée à quelques dizaines de mètres d’une maison de repos à la rue de la Ferté à Péruwelz. Il s’agit d’une ancienne filature de 100 mètres sur 33. Au départ, les élus péruwelziens avaient imaginé que le commissariat de la zone de police Péruwelz-Bernissart y serait installé, ainsi que les locaux administratifs du CPAS. Le tout sur un plateau unique, avec des locaux séparés. Seul le restaurant devait être commun, mais entre temps la majorité politique a modifié ses projets sans pour autant les concrétiser.

C’est à cet instant que Dodo La Saumure est entré en scène. Début 2015, Dodo a soumis son projet à certains politiciens péruwelziens. “Ils m’ont promis d’y réfléchir”, affirme-t-il.

Le projet de centre d’hébergement pour prostituées à l’Herseautoise auraient déjà des opposants qui craignent une augmentation de la circulation dans ce quartier. “La maison de repos ne pose pas de problème, mais la présence de ce genre de centre pourrait créer des nuisances sonores et augmenter fortement le trafic automobile dans ce quartier habituellement bien calme”, nous a écrit un riverain.

Dodo la Saumure possède tous les arguments pour justifier son projet. “J’ai toujours apprécié Péruwelz”, affirme l’homme d’affaire, “je ne pouvais laisser nos politiciens sans solutions. Ce bâtiment est en stand-by depuis trop longtemps. Il va finir par pourrir. J’ai mis sur papier un beau projet. Après Blaton, il était logique d’occuper Péruwelz. J’ai envie de mettre en place un Eros Center dans une cité frontalière. L’Herseautoise pourra facilement être transformée. Le plus vieux métier du monde a encore de beaux jours devant lui. De plus, j’avais pour projet de créer des services pour personnes handicapées. Vu le nombre de centres présents sur l’entité de Péruwelz, la clientèle sera rapidement à ma porte. Il est possible de créer plusieurs chambres dans ce beau bâtiment”.

Le projet n’est toujours que dans les cartons, mais l’homme d’affaire est prêt à mettre la main à la poche pour acquérir ce bâtiment. Un bien immobilier qui semble encombrer les politiciens de la cité des sources. “Ils ne savent pas quoi en faire ? Moi oui”, ajoute-t-il non sans un sourire.

Tous le monde sait que les affaires de Dodo la Saumure sont florissantes. Ses bourses sont pleines, il ne devrait pas avoir de mal pour financer ce projet. L’Herseautoise devait au départ accueillir les services de police, on pourrait bientôt y retrouver de jolies “poules”.

Les politiciens Péruwelziens pourront envisager la construction d’un nouveau bâtiment pour les services communaux, du CPAS et de la police grâce à la vente de ce bâtiment vide et la taxe qui pourrait être perçue sur les futurs bénéfices réalisés par Dodo pourra aussi aider. Une bonne affaire …

Comments

comments