Froyennes : l’agresseur du zoning commercial est un patient “Des Marronniers”

froyennes agression zoning commercial marronniers

Hier, nous vous re­la­tions l’ar­resta­tion d’un indi­vi­du suite à des faits de coups et bles­sures, à proxi­mi­té du car-wash au zo­ning de Froyennes. Le pro­cu­reur du Roi, Fré­dé­ric Ba­ri­seau, a ap­por­té quelques préci­sions. L’au­teur, d’o­ri­gine ma­ro­caine, est âgé de 32 ans. Il est sui­vi au C.R.P. Les Mar­ron­niers et il est connu des au­to­ri­tés ju­di­ciaires. Après avoir été ar­rê­té et inter­ro­gé, il a été re­laxé dans l’at­tente d’une éven­tuelle ex­pertise mé­di­cale.

Au ni­veau des faits, le Par­quet confirme que les deux vic­times sont mi­neures. Elles ont été prises à par­tie par cet homme. C’est une altercation verbale, sans doute des mots déplacés, qui a fait déraper la situation entre les deux jeunes filles et cet homme d’une trentaine d’années.

La po­lice aler­tée s’est ren­due ra­pi­de­ment sur place pour inter­pel­ler l’au­teur mais sans y par­venir. Les pères res­pec­tifs des deux jeunes filles le re­trou­ve­ront quelques mi­nutes plus tard. Des coups sont échan­gés, sans entraî­ner d’in­ca­pa­ci­té de tra­vail.

Le Parquet de Tournai précise encore : « cet homme bénéficie d’un traitement dans le cadre d’un service ouvert des Marronniers (il n’est donc pas interné) », explique Frédéric Bariseau, substitut du Procureur du Roi. « Cette personne a d’ailleurs reconnu l’agression… Elle est connue des services de la justice, mais notamment pour des mises en observations », ajoute-t-il.
Une situation qui pose quelques soucis dans les suites à réserver à ce dossier.

Comments

comments