Tournai : une tenancière de bistrot harcelée par un fou à la masse

Tournai harcelement masse

Durant la nuit de ce jeudi 17 à ce vendredi 18 septembre 2015, c’est à coups de masse que des individus se sont attaqués aux vitres du café le P’tit Bonheur installé dans le quartier Saint-Jean à Tournai. Inutile de préciser que les carreaux ont littéralement volé en éclats. Manifestement, cet acte purement gratuit, il n’a été suivi d’aucune tentative de vol, vise à déstabiliser la gérante, Françoise Mainil, qui a repris les rênes du bistrot depuis environ deux ans.

Une personne a été témoin des faits qui se sont déroulés un peu après la fermeture du bistrot, vers 0h30 et a vu les agresseurs, en l’occurrence, deux personnes qui circulaient à bord d’une Hyundai d’une couleur curieuse «d’un brun caramel tirant sur le mauve.»

Une voiture qui devrait être facilement identifiable par les enquêteurs qui prirent note de la déposition…

“Ce n’est pas la première fois que ça arrive”, précise Françoise. “Je peux même dire que c’est très régulier depuis que j’ai repris l’établissement….”

Certains éléments permettent de penser que ces actes s’inscrivent dans le cadre de règlements de comptes de la part de certaines personnes qui n’auraient pas apprécié que le café soit repris précisément par cette tenancière.

La police dispose de ces éléments d’information et il lui appartient de déterminer s’ils sont ou non fondés. Quoi qu’il en soit, Françoise Mainil en a plus que marre de travailler dans ce climat détestable.

Mais précise cependant qu’elle n’est pas de nature à se laisser impressionner, persuadée que justice lui sera rendue. Tôt ou tard!

Comments

comments