Tournai : braquée au cutter dans sa pharmacie pour 600 euros

Tournai agression pharmacie
Aux alentours de 15h00, ce vendredi 21 août 2015, une pharmacie de la rue Saint Piat à Tournai a été braquée par un homme. Cagoulé et armé d’un cutter, il a directement exigé d’avoir accès à la caisse de l’officine.Il a emporté près de 600 euros en quelques instants. “Je suis encore toute retournée par ce qui m’est arrivé. Mais j’ai préféré venir directement travailler ce lundi. C’est une sorte de thérapie pour moi. J’avais peur de prendre des congés et de ne plus oser revenir. Je suis donc déjà de retour afin de retrouver ma clientèle que j’apprécie tant” a confiée la pharmacienne à nos confrères du Nord Eclair.

Cette pharmacie a raconté en détails ce braquage à l’arme blanche. « J’étais derrière le comptoir avec mon assistante quand l’homme a fait irruption. Une cliente était elle aussi présente. Très rapidement, l’homme est entré et nous a directement fait remarquer qu’il tenait en main un cutter. L’homme était seul et ne semblait pas particulièrement stressé. Tout au long de l’échange, il pointait son cutter vers moi ».

La pharmacienne n’arrive pas à expliquer ce qui s’est passé dans son esprit : « dans de tels moments de stress je pense que l’on n’est plus vraiment conscient de ce que l’on fait. C’est comme si l’on se retrouvait dans une sorte de mauvais rêve. Je n’ai pas cherché à comprendre. Quand il est passé derrière le comptoir, je lui ai directement ouvert la caisse ».
L’homme est parti en plaçant l’argent dans ses poches : « il a pris tous les billets ainsi que les pièces de deux euros ». L’homme est ensuite « reparti assez tranquillement vers la rue Cherquefosse ».

Il a fait quelques mètres avant de retirer sa cagoule. « J’ai été surprise pas son tempérament assez décontracté. Il ne paraissait pas du tout stressé ».
Pour la pharmacienne, c’est certain, le voleur n’est pas un habitant du quartier : « Le quartier Saint-Piat n’a pas vraiment bonne réputation pourtant on vit ici comme dans un petit village. Tout le monde se connaît, s’apprécie et s’entraide ».

Quelques minutes après le vol, les forces de police sont arrivées sur place : « j’ai été très impressionnée par leur professionnalisme. Ils ont été à l’écoute et ont directement débuté des rondes dans le quartier afin de retrouver l’auteur des faits ».

De plus, la pharmacienne confie avoir grandement apprécié le soutien de la psychologue de la police « c’est vraiment de ce type de conseils dont j’avais besoin ».

Comments

comments