Brunehaut : poisons identifiés pour les animaux morts – l’enquête se poursuit

brunehaut

Les résultats des analyses toxicologies effectuées sur le dernier chien retrouvé mort dans l’entité de Brunehaut, un jack russel, sont à présent connus.

Le chien a ingéré un pesticide. La nature du produit, la quantité ingérée ainsi que les autres éléments retrouvés dans son estomac confirment bien que sa mort n’est pas accidentelle.

On a notamment retrouvé dans les restes de nourriture des traces significatives de pesticides dangereux, notamment un insecticide et un nématicide, un produit destiné à lutter contre des vers parasites.

Utilisés surtout en agriculture, ces produits ont certes leurs spécificités mais sont en fait mortels pour toutes les formes de vie, de l’insecte au végétal en passant par le ver et l’animal…

L’enquête se poursuit pour déterminer si les autres animaux décédés depuis le 1er juillet à Guignies, quatre chiens et huit chats, ont eux aussi été victimes d’un acte de malveillance.

L’affaire suscite un grand émoi dans la population du village. Le bourgmestre de Brunehaut, Pierre Wacquier,  appelle une nouvelle fois au calme, “pour ne pas nuire au bon déroulement de l’enquête“.

La connaissance par les enquêteurs des produits en cause pourrait en effet les orienter vers des suspects susceptibles de se procurer et d’utiliser facilement ces poisons.

Comments

comments