Tournai : “un policier m’a craché dessus après un accident avec le combi et je me suis retrouvé en cellule”

Tournai policiers accident

Le conducteur impliqué dans un accident avec un combi de police à Tournai s’est confié aux journaliste du Nord Eclair. Il s’est rendu dans les bureaux du journal ce vendredi 13 novembre 2015 après avoir consulté son avocat.

« Je revenais d’un anniversaire à la chaussée de Willemeau et je me suis engagé dans le carrefour alors que les feux étaient verts. Je n’ai pas vu le combi de police qui arrivait sur la droite car les feux et la sirène n’étaient pas allumés », raconte l’automobiliste, ce que confirme les trois personnes qui l’accompagnaient.
« Je suis sorti de ma voiture pour donner mes papiers et dresser un constat mais un policier m’a claqué contre ma voiture et m’a dit : vous les Arabes et les Syriens, on a toujours des problèmes avec vous ».
L’automobiliste dit avoir encore été passé à tabac quand d’autres policiers sont arrivés, très agressifs. «Un policier m’a craché dessus », poursuit ce conducteur qui a le majeur de la main droite cassé.
«Un policier a dit qu’il mettait des baffes de correction », ajoute une dame qui se trouvait dans l’auto. Le conducteur qui parle de ces “violences” a été enfermé dans une cellule jusque 6 h du matin.
Tout ça pour un banal accident de la route qui n’a fait que des dégâts matériels. « Ma voiture, qui était encore en état de circuler, a été emmenée à la fourrière et j’ai dû dépenser 275 euros pour la récupérer » .
L’automobiliste avoue qu’il avait bu trois bières mais qu’il n’était pas saoul, « Mais le policier qui m’a agressé sentait l’alcool et il n’a pas passé le test d’alcoolémie ».
L’automobiliste compte déposer une plainte au comité P. car il estime, d’une part, que l’attitude des policiers était trop musclée et, d’autre part, il estime qu’il n’aurait pas dû être entendu par les policiers de Tournai mais par des policiers d’une autre zone.

Comments

comments